Accueil.

Bonjour,

 

Je vous remercie de visiter ce blog et de prendre le temps de lire ma petite présentation.

 

Vous vous dites, « encore un site internet d’astrologie » ?

 

Oui, en effet, pourquoi faire un énième blog d’analyse astrologique sur les évènements mondiaux.

La réponse est simple. Je ressens une grande frustration en les lisant. Ceux-ci, son souvent superficiels et ne tire pas toutes les conséquences des phénomènes qu’ils décrivent pourtant avec une grande précision.

D’autres utilisent une vision « moderniste » de l’astrologie en ne tenant compte que des aspects entre planètes ; laissant de côté des éléments pourtant essentiels de l’astrologie, comme la maîtrise ou la chute d’un astre. Comment s’étonner ensuite que certaines erreurs soit commises dans la prédiction.

L’astrologie est une science suffisamment compliquée et complexe dont la maîtrise est difficile. La compréhension des événements ne peut être approchée qu’une fois, les faits sont survenus ou en cours de réalisation.

Faire abstraction de la position des astres dans leur signe, nié leur situation de force ou de faiblesse selon ces ordonnances, c’est aborder l’astrologie de manière incomplète.

Chacun est libre d’utiliser la forme d’astrologie qu’il souhaite. Je ne critique pas le travail des autres.

Ce n’est simplement pas la mienne.

J’ai découvert l’astrologie en étudiant les prophéties de Nostradamus. C’était, il y a vingt-cinq ans. Je cherchais à comprendre le sens des nombreux quatrains astrologiques. Pour percer le secret de ces mystérieux quatrain, j’ai appris l’astrologie d’avant le XVIe siècle. Celle qui précéda le siècle des lumières. Ce courant philosophique apporta les ténèbres à cette science pluri-millénaire des astres. Des savoirs ancestraux sombrèrent dans l’oubli et les critiques pseudo-scientifiques, alors qu’elle apportait la lumière au niveau politique.

Les grands auteurs qui m’inspirèrent sont Albumasar (787-886), Arcandam (910), ibn Azra (1089-1167), Richard Roussat (1550) ou William Lilly (1650).

 

Si je me suis inspiré des règles d’analyse astrologique de ces auteurs, j’ai aussi intégré dans mon examen, les astres découverts (ou redécouverts) après le XVIe siècle. Car la question se pose de savoir si les planètes trans saturniennes étaient connues dans des temps très anciens, puis oubliées progressivement durant l’Antiquité.

Quoi qu’on en dise, de manière évidente, Nostradamus utilise ces planètes dans des quatrains astrologiques. Soit, ils les nomment sous leurs noms actuels, soit ils utilisent des synonymes.

Pour Pluton, il parle de Vulcain, le dieu romain du feu et des volcans.

 

IV-29

Le Sol caché eclipse par Mercure,

Ne sera mis que pour le ciel second:

De Vulcan Hermes sera faicte pasture,

Sol sera veu pur, rutiland et blond.

 

Pour Neptune, il utilise à plusieurs reprises, le nom moderne de la planète :

 

IV-33

Jupiter joinct plus Venus qu’a la Lune,

Apparoissant de plenitude blanche:

Venus cachee souz la blancheur Neptune

De Mars frappee par la gravee blanche.

 

Pour Uranus, il utilise le mot « caper ».

Pourquoi ?

Uranus est l’astre des sauts et de l’imprévu. Caper dont le mot racine en latin est capra, la chèvre.

 

X-67.

Le tremblement si fort au mois de may,

Saturne, Caper, Jupiter, Mercure au bœuf :

Venus aussi, Cancer, Mars en Nonnay,

Tombera gresle lors plus grosse qu’un œuf.

 

II-35.

Dans deux logis de nuict le feu prendra

Plusieurs dedans estoufés et rostis :

Pres de deux fleuves pour seul il adviendra,

Sol, l’Arq, & Caper tous seront amortis.

 

Et ce n’est que quelques exemples pour illustrer mon petit mot d’accueil. Un livre complet pourrait être publié sur le sujet, tellement le lien entre Nostradamus et les astres au-delà de Saturne est immense.

Rappelons quand même, qu’Uranus fut découverte le 13 mars 1781, Neptune, le 31 août 1846, et enfin Pluton le 23 janvier 1930.

Rappelons également que Nostradamus vivait au XVIe siècle (1503-1566).

 

Voilà pourquoi j’intègre les planètes lentes dans une forme d’astrologie qui ne les connaissaient pas. Cela pourrait paraître pour un anachronisme. Mais, pour moi, Nostradamus, Albamusar et leurs confrères, avaient accès à un savoir ancien de plusieurs centaines de milliers d’années qui les incluait.

Une science fondée sur les cycles planétaires, sur les grandes conjonctions entre ces astres lents et sur les parcours de ces planètes dans les signes.

 

Je me propose à travers ce blog, de reprendre ces cycles dans l’histoire du monde pour les appliquer à notre époque.

J’aborderais également l’étude des éclipses auxquelles nos ancêtres accordaient un rôle majeur dans l’annonce des guerres, des révolutions, des naissances ou des morts des puissants de ce monde. Presque personne n’analyse ce sujet. Pourtant, quasiment toutes les révolutions ou guerres furent précédées d’une éclipse.

 

Michelnostradamus

 

Je souhaiterais également réaliser une synthèse générale de l’œuvre de Nostradamus. J’utiliserais les deux préfaces (préface à son fils César et Epître à Henri second) et les centuries. Mon idée est de proposer à mes lecteurs, pour chacun de ces textes l’interprétation qui en fut donnée par les grands chercheurs du passé. Elle sera complétée par mon analyse personnelle.

Lorsque cette tache aura été accomplie, j’espère que chacun des 942 quatrains se trouvera éclairé par la lumière des sages du passé qui ont étudié cette prophétie. Le travail est immense, j’en ai conscience.

Je suis intimement persuadé que l’épître à Henri décrit de manière chronologique le destin du monde de 1555 à 2242.

J’accorderais une place particulière aux quatrains de datation (très nombreux). Comme vous le verrez, Nostradamus utilise l’astrologie pour dater le destin du monde.

J’aimerais proposer le même travail pour les deux grands prophètes bibliques : Daniel et Jean.

Je vous invite à venir, discuter et proposer des analyses sur ces textes. Votre aide est la bienvenue.

 

Je vous souhaite une bonne lecture.

 

Chaulveron.

 

Nord de la France, 2015.

——————————————————-

Sommaire.

 

Astrologie.

 

Les prophètes bibliques.

 

Nostradamus.

Actualités politiques

Pour soutenir le site

 
Depuis 2015, le site Astrologie mondiale est gratuit et ne demande pas d’argent à ses lecteurs. Malheureusement, il y a néanmoins des frais divers et variés en plus de la quantité de temps que demande la rédaction des articles.
V
ous pouvez simplement faire un don sur Tipeee pour contribuer au financement de mon travail.

Vous pouvez également acheter un livre dans la librairie en ligne.
Merci d’avance à tous de votre soutien !