2013-2020, un tournant majeur dans l’histoire.

Voici un extrait de mon premier livre, “Nostradamus et la fin des temps“.

1. La marche vers la guerre (2013-2020).

 

Pendant sept ans de 2013 à 2020, Jupiter subira un certain nombre d’oppositions avec des planètes lourdes.

 

A. L’opposition Jupiter-Pluton du 27 juin 2013 au 25 juillet 2014.

 

La première opposition eut lieu avec Pluton entre le 27 juin 2013 et le 25 juillet 2014. Je ne reviendrais pas sur cette configuration, que j’ai abondamment analysée dans la première partie concernant la crise ukrainienne.

L’opposition entre Jupiter et Pluton de 2014 et la guerre civile ukrainienne ?

B. L’opposition Jupiter-Neptune du 12 août 2015 au 9 septembre 2016.

 

La deuxième opposition aura lieu sur Neptune entre le 12 août 2015 et le 9 septembre 2016. Rencontre exacte entre les deux astres se fera le 17 septembre 2015.

 

Comme nous l’avions vu dans la première partie, elle pourrait concerner le développement de l’islamisme radical. Je ne reviendrai pas sur mes développements précédents.

l’opposition entre Jupiter et Neptune du 17 septembre 2015 et le développement de l’Etat Islamique.

C. L’opposition Jupiter-Uranus du 4 novembre 2016 au 6 novembre 2017.

 

La troisième opposition concerne Uranus entre le 12 novembre 2016 et le 11 janvier 2018. Elle se déroulera à trois reprises : le 26 décembre 2016, le 3 mars 2017 et le 28 septembre 2017.

 

La première et la deuxième conjonction forment un triangle très négatif avec Pluton :

 

–        Uranus (rétrograde dans la première opposition), en Bélier provoquera des révoltes, des grèves, des coups d’Etat et des dictatures néfastes.

 

–        Jupiter (rétrograde dans la deuxième opposition) qui est en Balance marquera des scandales politico-judiciaires et des actions déloyales dans le monde politique.

 

–        Pluton en Capricorne, c’est l’annonce d’une situation extrêmement dangereuse pour l’évolution du monde. La dégénérescence des milieux politiques qui provoquera crise et révolution.

 

Trois aspects se forment :

 

–        Une opposition entre Jupiter et Uranus très puissante[1]. Elle apporte une confrontation soudaine et violente entre le peuple et le pouvoir politique. Les idées anarchistes et révolutionnaires prospèrent dans la société.

 

–        Le double carré de Pluton avec Jupiter et Uranus pousse à la désintégration d’une foi, d’une idéologie, d’un système politique. Le carré de Pluton avec Jupiter donne une teneur religieuse à l’ensemble.

Figure 62 : carte du ciel du 26 décembre 2016, 19 h 35, PARIS.

L’opposition de Jupiter et d’Uranus du 26 décembre 2016.

2. La première phase de la guerre : 2020-2024.

 

André Barbault dans son livre « Prévisions astrologiques pour le nouveau millénaire », évoque la triple conjonction exceptionnelle de l’année 2020, dans un chapitre intitulé « la chute de 2020 ». Pour lui, cette année-là est marquée par une triple conjonction astrale Jupiter-Saturne-Pluton en carré avec Uranus. Il nous précise que cette configuration sera très difficile pour l’Europe, sans apporter beaucoup de précision sur ces propos.

 

Il est vrai qu’à partir de 2020, nous traversons une série de conjonctions entre planètes lourdes.

 

La plus importante, selon moi étant celle de Jupiter, Saturne et Pluton, en 2020. Ensuite, il y aura la rencontre entre Jupiter et Uranus en 2024, et celle de Saturne et Neptune en 2026.

2020 sera marqué par une triple rencontre très importante : entre Jupiter et Saturne, entre Jupiter et Pluton et entre Saturne et Pluton. Étudions-les successivement.

 

A. La conjonction entre Saturne et Pluton du 15 janvier 2019 au 8 janvier 2021.

 

La conjonction de Saturne et Pluton aura lieu du 15 janvier 2019 au 8 janvier 2021. Elles seront en alignement parfait, le 12 janvier 2020.

 

La rencontre entre Saturne et Pluton est particulière, elle est accompagnée d’un amas planétaire impressionnant. Cinq astres sont regroupés sur quatorze degrés en Capricorne : Pluton, Saturne (en domicile), Mercure, le Soleil et Jupiter (en exil).

 

Il y a une quadruple conjonction très resserrée[2] entre Mercure, Pluton, Saturne et le Soleil. L’astre solaire brûle les trois autres planètes[3].

Figure 63 : carte du ciel du 12 janvier 2020, 17 h 59, PARIS.

La configuration peut être découpée en plusieurs éléments :

 

–        Une conjonction entre Saturne et Pluton : annonce des transformations fondamentales provoquant un bouleversement complet dans la société. Elle préside aux déclenchements des guerres, aux terribles hécatombes humaines.

 

–        Transmission du Soleil sur Saturne et Pluton : elle se déroulera le 13 janvier 2020 (au lieu de la conjonction). Elle provoque la désintégration de l’autorité et l’abdication du pouvoir. Il y a un danger de mort pour plusieurs chefs d’Etat.

 

C’est, notons-le, une conjonction majeure de l’astrologie mondiale qui doit attirer toute notre attention. Comme nous l’avions vu, elle présida au déclenchement de la Première Guerre mondiale. En sera-t-il de même en 2020 ?

 

B. La conjonction entre Jupiter et Pluton du 10 février au 29 novembre 2020.

 

La conjonction entre Jupiter et Pluton se déroulera du 10 février au 29 décembre 2020.

 

Trois rencontres exactes se feront : le 5 avril, le 30 juin et le 12 novembre 2020.

 

La configuration est de moindre importance que la précédente et indique un risque de guerre de nature religieuse entraînant de grandes destructions et des persécutions. Elle peut également impliquer une crise économique. L’exil de Jupiter et la rétrogradation des deux astres (le 30 juin) sont très mauvais pour cette période.

 

C. La conjonction entre Jupiter et Saturne du 15 février 2020 au 15 mars 2021.

 

La conjonction entre Jupiter et Saturne aura lieu entre le 17 septembre 2020 et le 28 février 2021. Les deux astres ne formeront qu’une seule rencontre, le 21 décembre 2020.

Figure 64 : carte du ciel du 21 décembre 2020, 19 h 20, PARIS.

Cette conjonction concerne le cycle des révolutions saturnales dans l’élément Air. Elle marquera donc toutes une civilisation pour au moins deux cents quarante ans. Elle est d’une importance fondamentale pour les futures générations. Je vais tenter de brosser à grands traits sa signification.

 

Le cycle de l’Air remplace celui de la Terre. Nous sortons d’une époque de matérialisme économique, de positivisme scientifique rejetant toute notion spirituelle. Nous allons pénétrer dans une période de l’esprit, de développement de l’intelligence, mais d’une compréhension abstraite. L’influence aérienne ira de 2020[4] à 2199.

Saturne en domicile domine Jupiter. Ils forment un carré avec Mars et Uranus. Elle annonce des bouleversements politiques.

 

Nous avons une transmission du Soleil, le 20 janvier 2021 (renversement d’un chef d’Etat), une transmission par carré de Mars (guerre), le 7 janvier et par Mercure le 9 janvier.

 

Nostradamus évoque cette conjonction à la fin de son épître :

 

 

« Que toutes ces figures soient justement accordées entre les Saintes Ecritures et aux choses célestes visibles à savoir par Saturne, Jupiter, Mars et autres conjointes, comme on pourra le voir plus en détail dans certains quatrains, j’aurais pu approfondir mes calculs et les adapter les uns aux autres » (épitre Henri Second, passage 112).

 

 

Il précise dans sa lettre à César, qu’elles auront lieu en Verseau :

 

 

« Car encore que Mars parachève son siècle et à la fin de sa dernière période, lorsqu’il la reprendra, les uns seront assemblés au Verseau pendant plusieurs années, les autres dans le Cancer pendant de plus longues et continuelles années ».

 

D. La rétrogradation de Saturne.

 

Comme nous venons de le voir, 2020 est scandé par une série exceptionnelle de six conjonctions entre planètes lentes. Saturne, impliqué dans ces rencontres planétaires, change de signes par rétrogradation. Cela donne un effet dramatique et explosif aux conjonctions.

 

Le même phénomène fut observé pendant la campagne de Russie en 1812, durant le déclenchement des deux Guerres mondiales. Les rétrogradations eurent lieu en Cancer ou en Taureau, simultanément à une ou plusieurs conjonctions entre astres lents.

 

Saturne entre en Verseau, le 22 mars 2020.

 

Elle devient rétrograde le 11 mai et quitte le Verseau le 1er juillet.

 

La rétrogradation s’arrête le 30 septembre et Saturne retourne en Verseau le 17 décembre 2020.

 

Il est encore difficile aujourd’hui d’en circonscrire la géographie sur laquelle agiront ces événements astrologiques. Il est encore plus aléatoire de tenter de définir une date précise de déclanchements tant les phénomènes astrologiques sont nombreux en 2020.

 

 

Toutefois, notons que le Moyen-Orient et l’Afrique sont marqués par deux éclipses durant cette période, l’une le 26 décembre 2019, l’autre le 21 juin 2020. La deuxième semble très intéressante et pourrait concerner la chute d’un gouvernement, ou le déclenchement d’un conflit armé.

 

 

[1] Elle est renforcée simultanément par une déclinaison de parallèle. Elle est négative en raison de la présence d’Uranus, maléfique par nature, en parallèle nord.

 

[2] Il y a 1°46, entre Mercure (la plus éloignée à gauche) et le Soleil (la plus éloignée à droite).

 

[3] Le Soleil « brûle » les autres planètes lorsqu’il se trouve en conjonction à moins de 3°. Les astres sont « combuste » ou « brûlé », car elles sont écrasées sous la chaleur du Soleil qui embrase la planète. Traditionnellement, on la considère affaiblie dans sa signification. Elle est déstabilisée, elle ne peut plus assumer correctement ses fonctions, car elle est trop proche de l’astre solaire. L’aspect est passablement négatif, car l’astre combuste est poussé à agir dans l’excès.

 

[4] La première conjonction en signe d’Air eu lieu en 1981, marquant le début de l’émergence des mouvements religieux chrétiens et musulmans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.