Emmanuel Macron et l’éclipse du 27 juillet 2018.

Le 27 juillet 2018 aura lieu une éclipse de Lune totale sur la France. L’évènement astrologique intervient en pleine crise de régime politique pour le président Macron.

 

Pour Paris, l’éclipse aura lieu à 22 h 20 pour Paris. Techniquement, il ne s’agit pas d’une éclipse puisque le Soleil est sous l’horizon.

 

 

La France est dans la zone de visibilité partielle. c’est plutôt l’Afrique et le Moyen-Orient qui est concerné par la visibilité total.

 

Visibility Lunar Eclipse 2018-07-27.png

 

Ce qui frappe pour cette éclipse, c’est qu’elle intervient en pleine tourmente politique. Depuis le 19 juillet, les services du président de la République sont mis en cause dans leur comportement. Alexandre Benalla arbore un brassard de police et un poste acropole au milieu d’une manifestation du 1er mai. On se rappelle que la journée avait été marquée par des incidents assez grave avec des blacks blocs où les forces de police avaient laissé faire pendant de nombreuses heures avant d’intervenir.

 

 

 

Les médias, dont BFM en tête avait couvert l’évènement H24, alors même qu’ils se faisaient très discrets pour les manifs contre la loi travail sous Hollande.

La chose est étonnante.

Pourquoi un tel revirement ? Surtout, lorsqu’on rappelle le soutien insensé pour son élection.

Quelques heures plus tôt, Macaron avait vertement envoyé balader une journaliste du quotidien de Barthez.

 

 

Manifestement la scène avait été très mal prise par la caste des journaliste qui semble découvrir enfin le côté méprisant du jeune homme. Et quelques heures plus tard, c’est le direct pendant des heures sur les blacks blocs et la mise en accusation de la passivité de la police.

La chose aurait pu en rester là.

Mais le 14 juillet, lors du défilé militaire, la cérémonie est marqué par plusieurs incidents loin d’être anodins.

 

 

Un autre incident non diffusé à la télé concerne la légion étrangère qui leva ses haches au moment du passage des avions. On me disait toujours qu’un légionnaire qui levait sa hache était un avertissement de ne pas franchir la ligne rouge (justement).

Sans doute que l’armée n’avait pas apprécié le comportement de la présidence à son encontre le 1er mai. Un avertissement pour le président.

 

 

Selon mes informations, le scandale Alexandre Benalla viendrait de fuite venu de la police, de la gendarmerie et des services de la préfecture de Police.

 

Il faut noter que l’éclipse est également marqué par une conjonction entre la Lune et Mars ce qui donnera une teinte rouge à l’astre. Une Lune de sang.

Avec Ptolémée, dans le “tétrabiblos”, nous savons que les éclipses annoncent la chute des rois et des président. Emmanuel devrait se méfier lorsqu’il invite les députés et les Français à venir le chercher, avec un léger brin de condescendance et de mépris. Les Français pourraient le prendre au mot avec une police qui laisserait faire…

 

Aucun texte alternatif disponible.

 

Dans l’Apocalypse de Saint-Jean, le sixième sceau parle d’une éclipse avec une Lune rouge.

 

« Et je vis, quand il eut ouvert le sixième sceau, qu’il se fit un grand tremblement de terre, et le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière parut comme du sang, et les étoiles du ciel tombèrent vers la terre, comme les figues vertes tombent d’un figuier secoué par un gros vent. Et le ciel se retira comme un livre qu’on roule, et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leur place. Et les rois de la terre, et les grands, et les généraux, et les riches, et les puissants, et tout esclave ou homme libre se cachèrent dans les cavernes et les rochers des montagnes, et ils disaient aux montagnes et aux rochers : ” Tombez sur nous et dérobez-nous à la face de Celui qui est assis sur le trône et à la colère de l’Agneau ; car il est venu le grand jour de sa colère, et qui peut subsister ? “ » (Apocalypse, VI : 12-17).

 

Voici un extrait de mon livre “L’Apocalypse de Saint-Jean et la fin des temps”.

 

A. La Lune rouge.

Dans le sixième sceau, la Lune devient rouge comme le sang alors qu’elle est noircie au tiers pour la quatrième trompette. C’est une éclipse lunaire très particulière, que l’on appelle la Lune rouge. On parle également de tétrade.

C’est un phénomène très rare.

Quatre éclipses se produisent dans un intervalle de six lunaisons. La Lune prend une couleur rouge sanglante en raison de l’alignement de la Terre, de la Lune et du Soleil. La Terre se glissant entre les deux luminaires, et projette son ombre sur la Lune.

Donnons la liste des tétrades pour le vingtième et vingt-et-unième siècle. Il n’y en eu aucune entre le XVIe et le XIXe siècle.

(…)

Un étrange quatrain semble reprendre cette image en l’inversant. La Lune est obscurcie et le Soleil devient rouge.

I-84

Lune obscurcie aux profondes tenebres,

Son frere passe de couleur ferrugine1

:

Le grand caché long temps sous les latebres2,

Tiedera3 fer dans la plaie sanguine.

Au moment d’une éclipse totale de Lune (« Lune obscurcie aux profondes tenebres »), le Soleil deviendra rouge (« Son frere passe de couleur ferrugine »). Un grand homme (« Le grand ») qui vivra dans l’ombre (« caché long temps sous les latebres ») sera assassiné (« Tiedera fer dans la plaie sanguine »).

 

Concernant les lunes rouges ou de sang, que j’analysais comme étant l’une des tétrades, cela n’est plus possible, car la dernière eut lieu le 28 septembre 2015 et la prochaine le 25 avril 2032. Celle du 27 juillet 2018 est rouge à cause de la proximité de Mars (l’astre rouge).

Pour le reste du texte, attendons de voir la suite, Nostradamus aime piéger ses lecteurs en introduisant de subtile jeu de mots et référence obscure, difficilement interprétable avant que l’évènement ne survient.

 

Vous pouvez lire mon analyse plus complète de la fin des temps dans les deux volumes de mon étude sur l’Apocalypse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.