La préfecture du Nord menace un écrivain dissident.

Depuis plusieurs mois, je suis victime de très grave menace concernant mon logement venant des services départementaux du Nord et de leurs succursales.

 

Je suis actuellement logé dans un foyer appartenant à l’Association EOLE.

 

 

Vous pouvez remarquer le magnifique “666” inversé dans leur logo (2 lettres “e” et une lettre “l” au milieu). Vous savez, comme heinecken.

 

Résultat de recherche d'images pour "logo heineken"

 

Ne jamais sous-estimer l’invasion de l’espace public par des signes et symboles satanistes ou maçonnique. “Nul ne pourra acheter, ni vendre, s’il ne porte la marque de la bête” (Apocalypse de Saint-Jean).

 

Une loge maçonnique parisienne porte le nom d’éole.

 

L’association s’occupe de la gestion de plusieurs immeubles dont l’état est propriétaire à travers des offices HLM.

 

Rapport d'activité 2015.

 

L’expression “en partenariat”, signifie qu’EOLE n’est pas le propriétaire des lieux. Je me suis renseigné au cadastre pour mon logement.

 

Sous couvert d’une association de type loi 1901 de droit privé, en réalité EOLE est une administration sous “faux drapeau”.

 

Elle est financée à 100% par les services de l’Etat.

La liste impressionnante de leurs financeurs publics a été retirée de leur site internet suite à une remarque orale de ma part. Je vous invite à aller voir leur site. La section “financeur” est “vide”.

 

Enorme pour une association censé être à but non-lucratif et plafonné dans ses revenus :

 

 

Voici leurs valeurs (ça laisse rêveur) :

 

 

Magnifique.

Surtout, quand vous allez lire ce que ces gens-là me font subir.

Ils me prennent en photo discrètement, s’introduise dans mon logement pour le photographier et communique des information à la police. J’ai appris cela lors de ma garde à vue du 15 janvier 2018. Celle-ci avait pour objectif d’empêcher la publication de mon livre. Technique bien, connu on invente des infractions ou on pousse à la faute une personne pour ensuite le poursuivre en justice.

Voici un échange de mail entre Madame Amandine Delbecq (employé d’EOLE, chargé de mon logement) et un OPJ (bravo pour le secret professionnel). Cette personne est travailleuse sociale. Ca donne envie de lui faire confiance.

 

 

 

Lors de cette garde à vue j’ai été présenté à un juge de la liberté et de la détention qui a refusé de me faire incarcérer. Merci pour elle. Il existe encore des juges courageux.

 

J’ai eu la communication d’une plainte déposé contre moi par EOLE pour des accusations délirantes. Lundi 30 avril 2018 j’ai été informé par un appel de la police à mon domicile qu’elle viendrait me chercher chez moi pour me mettre en garde à vue. Sympa comme pratique de prévenir avant…

 

 

Tous les dissidents ont l’habitude des accusations délirantes et diffamatoires. Demandez a Dieudonné ou Alain Soral.

Habitant a 10 kilomètres de Wambrechies, je m’étonne qu’un tel acharnement ne soit pas utilisé pour empêcher un violeur et un pédophile de tuer un enfant. Ce Monsieur pouvait être en contact des enfants sans aucun problème. Toute l’énergie de la police est mise à lutter contre la dissidence au lieu de s’occuper des vrais problèmes des citoyens et de protéger nos enfants.

 

Résultat de recherche d'images pour "disparition angelique"

 

Je garde le meilleur pour la fin.

 

Eole communique des rapports sur mes activités (enfin des activités imaginaires sans aucun lien avec ma vie réelle, pour la plupart) à la préfecture du Nord fin qu’ils soient transmis à la DCRI.

 

La circulaire DGCS/SD2A/2011/282 du 11 juillet 2011 permet à un organisme d’état de faire remonter à la Préfecture les personnes à risques pour un fichage S. Un passage de la circulaire concerne la lutte contre les dérives sectaires. Soit, il me pense sous influence d’une secte (j’écris sur Nostradamus, sur l’Apocalypse et la fin des temps mdr). Venant d’institutions franc-maçonnes, c’est très drôle. Soit, il craigne que je convertisse à la dissidence mes voisins (très dangereux).

 

http://solidarites-sante.gouv.fr/fichiers/bo/2011/11-10/ste_20110010_0100_0045.pdf

 

Vous noterez le moment où il me qualifie “d’opposant politique”.

Tous le reste du texte n’est qu’inversion accusatoire. Je pourrais communiquer ici les documents concernant le non-paiement de l’APL par la CAF (alors qu’elle ne voit aucun problème pour financer les terroristes y compris à l’étranger), les documents justifiants le vol d’une partie de mon APL par EOLE ou le classement sans suite de mes plaintes pour tentative de meurtre (mais à part ca, c’est moi qui menace physiquement les gens).

Comment trouver le temps de faire tout ce dont ils m’accuse… j’ai publié 10 livres (5 livres que j’ai écrit moi-même et 5 livres libre de droit que j’ai réédité) en 3 ans. Je travaille 14 h par jour 7 jours sur 7, 365 jours par an.

Ces gens-là sont des psychopathes et des docteurs Folamour.

 

Quelques preuves de leurs mensonges et de leurs inversions accusatoires.

 

De l'urine devant ma porte. 60 % d'alcoolique chez mes voisins.

 

Coupe de marteau sur ma porte.

 

J’ai déposé une plainte pour tentative de meurtre a trois reprisent avec un marteau, classé sans suite par le procureur de la République de Dunkerque.

 

 

 

Je remercie le policier “anonyme” qui m’a communiqué les documents. Cela permet de démontrer la persécution dont je suis victime.

 

Ma menace de garde à vue et d’embastillement arrive au moment où, la DCRI clôture, pour motif politique, mon seul compte bancaire.

 

Banque Nickel clôture le compte d’un écrivain dissident pour motif politique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *