x-100 : durée de la prépondérance maritime des britanniques (1588-1914).

 

Scholie Anatole Le Pelletier.

 

Le grand empire d’Angleterre sera le roi (« le pempotam ») des mers pendant plus de trois cents ans : puis de grandes armées (« grandes copies ») viendront par mer et par terre, et les Portugais (« les Lusitains ») n’en seront pas contents.

L’Angleterre tiendra le sceptre des mers pendant plus de trois siècles, à partir du règne d’Elisabeth, qui lui a crée une marine : puis de grandes armées abattront puissance par mer et par terre ; les Portugais, alliés des Anglais, ne s’en réjouiront pas (à cause, sans doute, de grandes commotions ou batailles qui auront lieu alors en Portugal).

Elisabeth, montée sur le trône en 1558, régnait en 1588, quand l’invincible armada de Philippe II, roi d’Espagne, fut détruite dans le port de Cadix par Drake, vice-amiral anglais. C’est de cette époque que date la prépondérance maritime de l’Angleterre, qui doit durer plus de trois siècles (« et par conséquent moin de quatre »), selon Nostredame.

Métonymie : Pempotam, pour Panpotent, mot composé du grec et du latin pan-potens : tout-puissant.

Copie vient du latin copia : troupe, force militaire.

 

Scholie Jean-Charles de Fontbrune.

 

L’Angleterre sera un grand empire et aura la toute-puissance pendant plus de trois cents ans. Elle fera passer de grande troupes par mer et par terre ; ce qui ne satisfera pas les Portugais.

 

Mon analyse.

 

La prépondérance britannique  sur les mers dura un peu plus de trois cents ans (“Le pempotam des ans plus de trois cens“).

Elle débuta sous le règne d’Elizabeth Ier qui fonda la Royal Navy et remporta la bataille contre l’invincible armada espagnole, le 6 août 1588.

 

Description de cette image, également commentée ci-après

Bataille entre l’Armada espagnole et la flotte anglaise, XVIe siècle.

 

Elle marque le point de départ de la domination anglaise sur la mer.

Elle permit la construction du plus vaste empire coloniale de l’histoire (“Le grand empire sera par Angleterre“).

La domination s’achèvera lors de la Première Guerre mondiale. Lorsque de grandes armées terrestres et maritimes s’affronteront (“Grandes copies passer par mer & terre“)

La première défaite britannique depuis un siècle intervint le 1er novembre 1914 lors de la bataille de Coronel (Argentine) contre les Allemands.

 

 

Le choc est considérable en Grande-Bretagne.

La flotte anglaise est invaincue depuis la bataille de Chesapeake, en 1781. Plusieurs bateaux anglais avaient été capturés en 1812 dans les grands lacs dans des engagements individuels.

La prépondérance aura duré trois cent vingt-six ans.
La Royal Navy resta invincible durant cent trente-trois ans.

 

Nostradamus utilisa l’expression Pompotam dans l’épître à Henri Second.

 

« En l’Adriatique sera faite discorde grande, ce que sera uni, sera séparé, approchera de maison ce que auparavant était et est grande cité, comprenant la Pompotam la Mésopotamie de l’Europe à 45 et autre 41, 42 et 47 »

(épître Henri, 93).

 

Elle décrit la guerre dans les Balkans de 1912 à 1918.