Nostradamus et la crise des gilets jaunes.

Je dispose de toute une série de quatrain concernant le mandat d’Emmanuel Macron et la crise des gilets jaunes. Ce quatrain marque donc une série d’articles sur ce sujet.

III-34 :

Quand le defaut du soleil lors sera,

Sus le plain jour le monstre sera veu :

Tout autrement on l’interpretera.

Cherté n’a garde : nul ny aura pourveu.

Au moment d’une éclipse (« Quand le defaut du soleil lors sera Sus le plain jour»), le vrai visage du monstre (« le monstre sera veu ») apparaîtra au grand jour et fera voir à certain, d’une manière différente les évènements antérieurs (« Tout autrement on l’interpretera »).

Il s’agit de l’éclipse du 27 juillet 2018 à 22 h 20 pour Paris. Elle intervient en pleine crise politique de l’affaire Benalla comme je l’avais noté à l’époque dans un article.

L’affaire Benalla fut couverte avec une rare intensité médiatique pour les chaînes d’information continue. Elle permit à beaucoup de Français d’ouvrir les yeux sur la véritable nature du pouvoir politique en France et de sa collusion avec la police et la justice.

Emmanuel Macron est qualifié de “monstre”. l’expression sera utilisée dans un autre quatrain concernant l’incendie de Notre Dame que je traiterais dans un autre article (patience).

Le dernier vers concerne la crise des gilets jaunes.

Le pays se soulèvera en raison de la vie cher et de la difficulté de se nourrir ou de se loger (« Cherté n’a garde »). C’est la hausse du prix du carburant qui déclenchera le mouvement à partir du 17 novembre 2018.

Personne n’aura anticipé la crise (« nul ny aura pourveu »).